Notice complète

           

Crédits photographiques Musées d’Angers

Commander cette image ?

Les musées d'Angers mettent à votre disposition cette image pour un usage non commercial, dans le cadre de la législation en vigueur.

Si vous désirez une image en haute définition, vous pouvez consulter nos conditions de reproduction et tarifs, puis passez commande :




Commander !

Désignation :
Titre : Le serment d'Agrippa d'Aubigné enfant
Rôle de l'auteur :
Sculpteur 
Auteur :
Date de création :
Rôle de l'auteur :
Fondeur 
Auteur :

Matière :

Technique :

Mesures :

Hauteur en m 1,52
Largeur en m 0,83
Profondeur en m 0,80
Poids en kg. 143

Inscriptions / marques :
 


Type d'inscription :

Emplacement :
A dextre

Description :
Gravée

Transcription :
"Pierre Rambaud // 1891"


Type d'inscription :

Emplacement :
Sur le socle, au revers

Description :
Gravée

Transcription :
"Thiebaut frères fondeurs"

Description analytique :
 

 
Élève de François Jouffroy à l’école des Beaux-Arts de Paris et d’Henri Chapu à l’académie Jullian, Pierre Rambaud débute sa carrière au Salon des amis des arts de Grenoble, en 1878. Il participe à plusieurs reprises au salon de la Rose-Croix, qui fait connaître de nombreux artistes symbolistes, sans doute en raison de son amitié avec Joseph Péladan (dont les musées d’Angers exposent un portrait, plus loin dans le parcours permanent).
En 1890, Pierre Rambaud présente le plâtre du bronze ici exposé, Le Serment d’Agrippa d’Aubigné enfant, au Salon des artistes français, à Paris.

Agrippa d’Aubigné (1552-1630) fut un écrivain français fervent défenseur du calvinisme, ce qui lui valut l’exil à Genève. Il composa un oeuvre à la fois lyrique (Printemps du sieur d’Aubigné) et engagé (Les Tragiques, dont Baudelaire reproduisit quelques vers en exergue de ses Fleurs du mal). La sculpture de Rambaud participe d’un nouvel intérêt, au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, pour celui que Sainte-Beuve considérait comme « l’une des plus expressives figures » du siècle de la Réforme. Le traitement minutieux du costume et de l’épée marque les derniers feux de l’historicisme qui a coloré une partie de la production artistique du XIXe siècle. Le musée des Beaux-Arts de Grenoble possède deux sculptures monumentales de Rambaud, un Berlioz mourant et, dans le même esprit que l’oeuvre ici mise en valeur, un Bayard enfant reçoit sa première épée. (D. Galloy)

 
Statue en bronze représentant le serment d'Agrippa d'Aubigné enfant. Le jeune homme est placé sur un socle de forme carrée, il tient une épée de la main gauche placée derrière lui et tend son bras droit vers l'avant, la paume de main écartée.

Indexation :
 

Sujet / thème :

Personne / Collectivité :
Aubigné (d'), Aggripa

Domaine :

Collection antérieure :
 


Type de collection :
Collection famille de l'artiste

Collection :
Rambaud, Mme veuve

Date :
1893 Date d'acquisition


Type de collection :
Collection publique/Institution

Collection :
Paris, FNAC

Date :
1896, 3 juillet Date de dépôt2013, 02 janvier Date de transfert

Statut administratif :
 

Statut :
Actuel

Acquisition :
2013.22 Transfert de propriété de l'Etat à titre : Etat français

Date d'entrée :
2 janvier 2013

Statut :
Antérieur

Dépôt / emprunt :
1896 Envoi : Paris, FNAC

Date d'entrée :
17 juillet 1896

Numéro d'inventaire :

Département :

Bibliographie :

Exposition :





Nous contacter ?
Pour plus d’information, pour une question ou pour nous signaler une erreur, n’hésitez pas : Ecrivez-nous